26 juin 2018 : Remise de chèque des vide-greniers organisés par le Rotary Club de Pessac Les Graves au profit de La Maison de Simone

Le Rotary avait organisé  au profit de La maison de Simone, un vide-grenier à Bordeaux au mois d’avril. La pluie s’est invitée dès le premier jour, obligeant les participants à plier objets et matériel. 
Les membres du Club pessacais ont souhaité participer à un deuxième vide grenier à Pessac, au mois de mai. La météo leur a, une fois encore tourné le dos, et un violent orage est venu interrompre cette manifestation. 
C’est l’amitié et la bonne humeur qui ont finalement dominé cette action et c’est ce qui compte !!
Un grand merci à toute l’équipe qui nous soutien depuis plusieurs années.
 

Le remise du chèque a eu lieu le 26 juin dernier en présence d’Alain GIRMA, président du Rotary Pessac et de Corinne AIME, vice-présidente de La maison de Simone.

24 mai 2018 : Assemblée Générale 2018 - Salle Roger Cohé à Pessac (entrée côté immeuble cinéma Jean Eustache)


Cher(ère) adhérent(e),

L’heure de début de notre Assemblée Générale qui aura lieu le jeudi 24 mai prochain, est avancé à 18 h 30 (au lieu 19 h comme annoncé initialement).
Merci de bien vouloir noter cette modification.

Bien cordialement.

Pour l'association :
Corinne Aimé, présidente



Pessac-en-direct-122 de mars 2018 : La Maison de Simone à l'honneur


L'article "coup de cœur" paru dans le journal Pessac en Direct concernant notre association qui permet de mettre à l'honneur les bénévoles et nos salariés qui œuvrent au quotidien :


Jeudi 8 mars 2018 à 20h15 : Soirée "FEMMES/femmes", au cinéma Jean Eustache, avec Cinéréseaux


Comme nous l'avons fait ces dernières années La Maison de Simone participera à la soirée "FEMMES/femmes" 
Jeudi 8 mars à 20h15
avec Cinéréseaux, autour de la journée internationale de luttes pour les droits des femmes.

Cinéréseaux et les Rencontres du Cinéma Latino Américain s’associent pour présenter le film «Oscuro animal» de Felipe Guerrero (Colombie).

Trois femmes tentent d’échapper aux violences et à la mort semées par le conflit armé en Colombie. Du cœur des forêts primaires, elles fuient par des chemins différents vers la capitale Bogota pour s’y réfugier et survivre. Trois histoires enlacées, trois vécus singuliers de femmes, avec en commun les stigmates profonds creusés par le cruel monde des hommes, l’obscur animal, mais aussi la volonté farouche de s’arracher à une destinée horrible. Un film sans dialogues, qui offre toute sa place à la puissance évocatrice de l’image et de la bande son. Impressionnant de beauté.

La projection sera suivie d’échanges avec Claudia Serna, juriste spécialiste des questions colombiennes et avec les représentantes de La Maison de Simone.